Slider

La préparation

La matière première naturelle de la brique de terre cuite est l’argile. Il faut entendre ‘argile’ au sens large et considérer également les terres limoneuses et schisteuses, matières premières de même composition minéralogique que l’argile. L’argile est extraite dans des argilières situées en zone d’extraction. L’argile est omniprésente dans le sous-sol et ses propriétés diffèrent en fonction de l’origine géologique.

La préparation comprend deux opérations principales : le broyage et le malaxage d’une part, le dosage et le mélange des matières premières d’autre part. Le but est d’obtenir une masse argileuse bien homogène et plastique qui sera facilement transformée en produit fini

La préparation de la matière première s’accompagne également d’ajout d’eau ou de vapeur. L’ajout d’eau permet de garantir une mise en forme facile de l’argile, tandis que la vapeur augmente la plasticité de l’argile.

Le séchage 

Avant d’être cuites, les briques crues doivent encore perdre une grande partie de leur teneur en eau - du moins en est-il ainsi pour la plupart des argiles. Le séchage se poursuit jusqu’à ce que les briques ne contiennent plus qu’environ 2% d’eau. Le risque serait en effet de les voir se fendre ou éclater sous la dilatation de la vapeur dans la masse. D’autre part, la stabilité dimensionnelle du produit n’est obtenue qu’au terme du retrait consécutif à la dessiccation. Le séchage s’opère dans des chambres ou des tunnels

La Cuisson

C’est la dernière étape que doit subir la brique d’argile façonnée et séchée, avant de pouvoir devenir une brique de terre cuite à proprement parler. C’est là une phase d’une grande importance qui doit se dérouler très progressivement. On augmente graduellement la température jusqu’à l’obtention de la température de cuisson (comprise entre 850 et 1200°C, en fonction du type d’argile) ; on diminue ensuite progressivement la température jusqu’au refroidissement complet. Chaque mélange d’argile se caractérise par sa propre «courbe de cuisson».

Aujourd’hui, on utilise un four continu de type four tunnel. Dans celui-ci, le chargement de briques parcourt un tunnel rectiligne sur des wagonnets et passe successivement par les zones de «préchauffage», de «cuisson» et de «refroidissement».

Emballage

Après la cuisson, les briques sont prêtes à être transportées et livrées sur chantier. Pour des raisons de facilité et de sécurité, elles sont préalablement empilées sur des palettes et emballées de façon à minimiser la quantité d’emballage utilisé.

Process Globale

 


Etape préparation


Etape Fabrication